Marika S. Lombardi (Hautbois)

marika lombardiHautboïste italienne, Marika Lombardi a étudié au CNSM de Milan où elle a obtenu les premiers prix de hautbois et de musique de chambre avec M. Possidoni.
Après avoir débuté avec succès à Milan,comme soliste en 1988, avec l’orchestre de Daniele Gatti, elle vient étudier à Paris dans différents conservatoires où elle a obtenu plusieurs premiers prix. Elle se perfectionne auprès de grands maîtres tels que Pierre Pierlot, Hansjörg Schellenberger, Maurice Bourgue, Ingo Goritzki, Lothar Koch et Sergiu Celibidache, et est lauréate de plusieurs concours internationaux de hautbois et de musique de chambre dont la Fondation Cziffra et un prix spécial au concours international de musique de chambre de Paris.
Elle se produit régulièrement en musique de chambre et avec orchestre, en Europe et aux USA, et donne également des master-classe. Elle a joué avec des grands interprètes tels que Bruno Canino, Henri Demarquette, Franck Braley, Sylvie Gazeau, Olivier Charlier et Nathalie Dang, pianiste, avec qui joue régulièrement en duo.
Depuis 2000 elle est directeur artistique de l’ académie internationale de musique de Lasino et du Festival « Risonanze Armoniche » (Trento -Italie) et du festival autour du hautbois « OBOE »de Paris. Depuis 1992, Marika Lombardi enseigne le hautbois à Paris, au Conservatoire municipal du centre de Paris, à l’Ecole national de musique de Pantin, et au Conservatoire de musique de Chantilly.
Marika Lombardi joue sur un instrument Howarth-London. Elle joue également du hautbois baroque.
Site de l’artiste

Dates de présence : du 23 juillet au 6 août 2016
Elle animera l’atelier Soundpainting

Paul Mindy (Percussion)

Paul MindyPercussionniste et chanteur, Paul Mindy est spécialiste des musiques du Brésil. Il reçoit le Prix Georges Brassens et se produit à cette occasion en tant que chanteur à L’Olympia. Il reçoit également le prix de l’Assemblée Nationale en 2001et en 2002 2003 et 2004 le Prix de l’Académie Charles Cros et en 2005 le prix ADAMI en sa qualité d’arrangeur. Disque d’or 2008 pour les comptines du Baobab (Edition Didier Jeunesse) Sa personnalité très affirmée de percussionniste lui a permis de jouer avec de grands musiciens : Richard Galliano, Roland Dyens, Carlo Rizzo, Franck Tortiller, Dave Samuel, Baden Powell, Toninho Ramos , Eric Sammut etc…
Son travail aujourd’hui est de plus en plus orienté vers la recherche de liens existants entre des univers musicaux apparemment différents. Il joue à l’ Olympia en 2008 avec le groupe quai n°5 Il joue actuellement avec :
QUAI n°5, Duo RIZZO-MINDY, TRANS(E)TAMBOURINS, L’ensemble pour la Paix ARAMEA, Eric SAMMUT, Flavio ESPOSITO, Toninho RAMOS
Paul MINDY a participé au festival PERCPAN en MAI 2006 à SALVADOR DA BAHIA
Discographie sélective
Album CD : Notre Brésil : TRIO Hoarau, Vérité, Mindy. Le Monde à l’envers : Paul Mindy. Mosaïque :Paul Mindy. Canto Instrumental: F.Magnant ; P.Mindy.
Livres CD : A l’ombre de l’olivier (Maghreb), Comptines du Baobab (Afrique) Disque d’or. Comptines du Papagaio (Brésil et Portugal) EDITION DIDIER JEUNESSE ; Comptines du flamboyant (Créoles français), Comptines du jardin d’Eden (comptines Juives)
Livres CD Pédagogiques : Initiation aux percussions du Brésil livre 1, Initiation aux percussions du Brésil livre 2. METISSAGE Paul MINDY Eric SAMMUT vol 1 et 2. Pièces pour percussions traditionnelles et Classiques, EDITION HENRY LEMOINE.

Dates de présence : en cours d’actualisation

Hélène Couvert (Piano)

helene_couvertPremier Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Dominique Merlet. elle se perfectionne sur les rives du lac de Côme, à la fondation Theo Lieven où elle reçoit les conseils de Dimitri Bashkirov, Andreas Staier, Alicia de Larrocha et Leon Fleisher.
Elle se produit sur la scène de grands festivals – La Roque d’Anthéron, Piano en Valois, Festival de Radio France et de Montpellier, Piano aux Jacobins, Serres d’Auteuil… –, part en tournée aux Pays-Bas, en Espagne, à Hong Kong, en Lituanie, en Pologne et se produit en France avec entre autre l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Paul Mc Creesh, l’Orchestre d’Auvergne sous la direction d’Arie Van Beek, l’Orchestre Perpignan Méditérranée, l’Orchestre Symphonique d’Orléans… En musique de chambre, Hélène Couvert se produit régulièrement avec des partenaires privilégiés tels que la flûtiste Juliette Hurel, le violoncelliste Henri Demarquette…
Son premier disque solo consacré à Haydn sort en 2002 chez Zig-Zag Territoires. Suivra un disque Beethoven tout aussi exaltant – deux disques recompensés par un “Choc” du Monde de la Musique”, avant son récent album consacré à Janacek toujours chez Zig-Zag Territoires. En musique de chambre, elle a réalisé plusieurs disques pour Lyrinx, Naïve et Zig-Zag Territoires.
Hélène Couvert est titulaire du CA et enseigne au conservatoire de Courbevoie (92)

Dates de présence : en cours d’actualisation

Armance Quéro (Violoncelle)

Armance QueroArmance Quéro obtient en 2012 un premier prix à l’unanimité, première nommée, au CNSM de Paris dans la classe de Roland Pidoux et de Xavier Phillips. Grâce au programme Erasmus, elle suit un an durant l’enseignement de Miklos Perényi à la Liszt Académie de Budapest.

Lors des 25èmes Rencontres de Violoncelles de Bélaye, elle a joué le 1er Concerto de Chostakovitch avec orchestre sous la direction de Roland Pidoux et retransmis sur France Musique. Chambriste, elle est régulièrement invitée à jouer dans des festivals, tels que BWD12, Le Chant de la Rive, Traiettorie à Parme, aux côtés de David Gaillard, Ayako Tanaka, Laurent Wagschal, Samuel Etienne, Hae-Sun Kang, Vincent Pasquier, Jérôme Voisin, Olivier Doise, Alexandre Chabod…

Elle a eu l’occasion de se produire à la salle Cortot, à la Fondation des Etats-Unis à Paris, au château de Maintenon, à l’église Sain-Ephrem, au festival de musique française de Debrecen en Hongrie, aux Concerts d’Esther…

Particulièrement intéressée par la musique contemporaine, elle est amenée, en tant que violoncelle solo, à jouer sous la direction de Pierre Boulez en 2009, dans le cadre de l’académie d’orchestre de Lucerne. En 2012, elle fait une création de Marcin Stanczyk pour violoncelle et dispositif électroacoustique avec l’Ircam. Elle participe également aux master-classes de Gary Hoffman, Anner Bylsma, Reinhard Latzko, Philippe Muller et Jakob Kullberg.

Elle s’est déjà distinguée dans plusieurs concours internationaux, notamment en remportant en 2010, le 3e prix au Concours International de Belgrade, ainsi que le Prix Carter et une bourse au concours Flame, en 2009. Armance Quéro est lauréate boursière de l’Adami et de Mécénat Musical Société Générale pour l’année 2012-2013.

DAtes de présence : du 25 juillet au 1er août 2015

Liviu Stanese (Alto)

Liviu STANESE est né à Cluj en Roumanie.
Il a débuté ses études musicales au Conservatoire de Bucarest dans la classe de A. Radulescu puis aux conservatoires de Paris dans la classe de Serge Collot et de Bruxelles dans la classe de Louis Poulet. Il a également étudié le quatuor à cordes avec le maître Sandor Vegh.
En 1975, il obtient la médaille d’argent au Concours international de Genève. Il mène en parallèle une carrière de musicien et d’enseignant. De 1972 à 1977, il est alto solo de l’orchestre de la Résidence de La Haye et joue comme altiste dans le quatuor de la Résidence La Haye. En 1973, son quatuor est primé au Concours
International de musique de chambre de Colmar. De 1977 à 1986, il est alto solo du Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France. En 1981, avec le quatuor Enesco, il remporte le premier grand prix du Concours International de Paris et en 1983 le grand prix du Disque.
Titulaire du C.A., il est depuis 1989 professeur d’alto au Conservatoire à Rayonnement Régional de Rouen et membre du quatuor VIA NOVA depuis 1990. Sa carrière en tant que soliste l’a amené à se produire régulièrement avec des artistes tels que Ivry Gitlis, Isaac Stern, Pavel Vernikov, Mstislav Rostropovitch, Luis Claret, Bruno Rigutto, David Lively,Brigitte Engerer, Jane Peters…
Il est dédicataire de plusieurs œuvres dont celles de Anthony Girard, Valéry Arzoumanov, Valentin Bettencourt. Depuis 1980, il est régulièrement invité pour des master classes à travers toute l’Espagne (Alicante, Madrid, Murcia, Valencia…), l’Irlande (Cork ), la Suisse (Thun, Lenk) et a animé de nombreuses académies d’été (Courchevel, Pont St-Esprit, Tournus, Musique en Rouergue, Gréoux les Bains, Capestan, Université de Rouen, Semaine Musicale de Quimper, etc.)

Dates de présence : du 18 juillet au 8 août 2015

Virginie Robilliard (Masterclass)

Virginie Robilliard“La technique et la maîtrise de la palette sonore de Mlle. Robilliard étaient impressionnantes et, dans les parties lyriques, elle produisait un son à la fois plein et mélodieux”. (Allan Kozinn, “The Arts”, THE NEW YORK TIMES)
Brillante lauréate à 17 ans du Grand Concours International Long-Thibaud et du Concours International d’Indianapolis, Virginie Robilliard poursuit une carrière de soliste internationale qui l’amène à se produire dans des salles prestigieuses: Carnegie Hall, Avery Fisher Hall à New York, la Salle Pleyel, le Théâtre des Champs-Élysées et la Salle Gaveau à Paris, ainsi que de nombreux théâtres en Asie, au Canada et en Amérique Latine.
En tant que soliste, elle est invitée avec les orchestres Philharmonique de Radio France, Symphonique de Saint-Pétersbourg, National de Lyon, Orchestre du Capitole de Toulouse, des Concerts Lamoureux, Symphonique Simón Bolívar, Symphonique d’Indianapolis, Philarmonique de Brooklyn, Symphonique de Salvador de Bahia, Philarmonique de Bogota, symphonique de Salta sous la direction de chefs tels que: Yuri Temirkanov, Sergiu Comissiona, Stanislaw Skrowaczewsy, Raymond Leppard, Pierre Dervaux, Emmanuel Krivine, Olivier Grangean, Pascal Verrot, François-Xavier Roth, Gilbert Amy, Yutaka Sado, Eduardo Marturet, Felipe Izcaray, Eduardo Diazmuñoz, Fabio Mechetti, Michael Christie, Ricardo Castro, Carlos Izcaray, entre autres.
A 19 ans, elle fait ses débuts à New York sous la direction de Stanislaw Skrowaczewski à Avery Fisher Hall, dans le 2è concerto de Bartòk, concert unanimement reconnu par la presse (The New York Times). Parmi ses nombreuses récompenses, elle est lauréate de l’action Philip Morris et obtient le Prix Spécial de la Fondation Samson François, la Bourse Lavoisier du Ministère des Affaires Étrangères et la Bourse de la Fondation de la Vocation.
Son intérêt pour la musique contemporaine l’a amené, avec le soutien de la Fondation Béracasa, à commander une Sonate pour violon seul, écrite par Paul Desenne, brillant compositeur vénézuélien. L’œuvre fut créée à Caracas (1998) et à Londres (1999). Deux années plus tard, elle lui commandera un concerto pour orchestre à cordes et violon, intitulé «les 2 saisons», en hommage à Vivaldi et au climat tropical. L’œuvre sera à nouveau très appréciée par la presse, (The New-York Times 2009).
Née en 1970 dans une famille de musiciens, Virginie Robilliard débute le violon à l’âge de quatre ans. Deux ans plus tard, elle entre au CNR de Lyon dans la classe d’Huguette Lombard.
Elle obtient à 17 ans un Premier Prix à l’unanimité avec félicitations du jury au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, dans la classe de Jacques Ghestem et est diplômée en 1993 de la célèbre Juilliard School de New York dans la classe de Dorothy DeLay. Elle a enregistré avec son frère Bruno Robilliard les sonates de Schumann, Fauré et Robilliard éditées par XCP.
Elle a également enregistré un DVD dans les concertos de Tchaïkovsky et Brahms en »live » avec l’orchestre Municipal de Caracas sous la direction de Rodolfo Samglibeni. En 2010, Hungaroton édite son 1er CD en trio dans les œuvres de Brahms et Dvorak avec le pianiste Frédéric-Vaysse-Knitter et Peter Czabo au cello.
Virginie Robilliard a fondé une école de violon à Caracas, avec le soutien de la Fondation Mozarteum, où elle a résidé pendant 8 ans. Nombreux de ses talentueux élèves ont été accepté dans les conservatoires européens, (Genève, CNSM, Tibor Varga, Hanns Eisler et aussi Bloomington Indiana University…). Elle vit actuellement à Paris.

“Virginie Robilliard, dix sept ans, possède un talent sérieux et un style sans défaut”.
Jacques Lonchampt, Concours Jacques Thibaud, LE MONDE
“Her projection was excellent, as was her communicative impulse (Bartok Concerto No. 2)”.
Dennis D. Rooney, MUSICAL AMERICA
“La prestation de Virginie Robilliard fut superbe avec un admirable contrôle de l’archet”.
THE INDIANAPOLIS STAR

Virginie Robilliard vient d’être nommée professeur à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en Suisse ou elle commencera ses activités en 2015.
Virginie Robilliard joue sur un splendide Jean-Baptiste Vuillaume de 1869.

Dates de présence : en cours d’actualisation

Site de l’artiste

Alexis Cardenas Masterclass improvisation

Alexis Cardenas.jpg 2Le violoniste vénézuélien, Alexis Cardenas, est lauréat de nombreux concours internationaux il est : Prix du public du Concours Tibor Varga (Sion, Suisse), 2e prix du Szering Henry (Mexique), 3e prix du Fritz Kreisler (Vienne, Autriche), 4e prix du Long-Thibaud (Paris, France), 2e prix du Concours de Montréal (Canada) et 1er prix dans la Compétition internationale de Douai (France). Né à Maracaibo, au Venezuela, en 1976, il a commencé ses études de violon à l’âge de 9 ans dans sa ville natale. Il interprète dés l’âge de 12 ans le Concerto pour violon N°2 en mi mineur de Félix Mendelssohn Bartholdy accompagné par l’Orchestre Symphonique de Maracaibo. Un an plus tard, il joue le Concerto pour violon et orchestre, op. 35 de Piotr Ilitch Tchaïkovski. Il poursuit ses études à la Julliard School of Music de New York avec Margaret Pardee, puis rentre dans la classe d’Olivier Charlier au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris où il obtient son Premier Prix à l’unanimité en 1998. Il a poursuivi ses études universitaires (troisième cycle) avec les professeurs tels que Jean-Jacques Kantorow et Roland Daugareil.
Alexis Cardenas est un soliste et se produit aussi en musique de chambre en France, Italie, Espagne, Monaco, Etats-Unis, Amérique du Sud, Canada, Singapour, Hong Kong et au Japon. Il a joué comme invité avec de nombreux orchestres comme l’Orchestre Philharmonique de Monaco, le Simon Bolivar Orchestra of Venezuela, l’Orchestre Symphonique de Murcia en Espagne, I Musici de Montréal, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, et l’Orchestre symphonique de Vienne, entre autres avec les chefs tels que Marek Janowski, Pavel Kogan ou encore Gustavo Dudamel.

Il est un artiste aux multiples facettes à l’aise aussi dans le jazz ou la musique populaire. Il joue avec des artistes tels que Richard Galliano, Hamilton de Holanda, Didier Lockwood. En tant que chambriste il partage la scène avec Olivier Charlier, Gérard Caussé, Jean Marc Phillips-Varjabédian, Costa Yamandu, Pablo Ziegler et Lito Vitale.
Il est actuellement premier violon solo de l’Orchestre national d’Ile de France à Paris.
Il joue un violon d’Anibal Fagnola de 1948 prêté par Monsieur Nicolas Dufourcq.

Dates de présence : en cours d’actualisation

 

Cédric Boyer (Piano)

cedric-boyerPianiste, Cédric Boyer reçoit sa formation au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse et au Conservatoire de Pau. Titulaire du Diplôme d’Etudes Musicales (prix de piano, de musique de chambre et d’histoire de la musique), il poursuit ses études à Paris et obtient un prix de perfectionnement au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles ainsi qu’un premier prix de piano au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers La Courneuve. Il joue également du piano­forte (ancêtre du piano moderne) dont il est diplômé du Conservatoire de Toulouse.

Outre son activité de soliste, Cédric Boyer est un partenaire privilégié de nombreux musiciens avec lesquels il se produit en formations de musique de chambre comme Clémence Gouet en duo alto/piano, ou avec Virginie Gros en piano à quatre mains. Régulièrement invité dans différents festivals, il joue en France et à l’étranger: Musée Debussy de Saint ­Germain­ en­ Laye, Mairie du 5ème arrondissement de Paris, Salle Capizucchi à Rome (Institut Français), Château de Chambord, Musée du Piano de Limoux, Musée Ingres de Montauban, Chapelle Royale de Rodez, les Valdéennes, Nuits Musicales en Armagnac, Espace Georges Bernanos à Paris, Musée Tourguéniev à Bougival… Il est par ailleurs co­directeur artistique du festival Les Musicales du Rouergue.

En 2013, le duo de piano à quatre mains qu’il constitue avec Virginie Gros est lauréat du Concours International de Mérignac, niveau Excellence, mention Très Bien, et en 2014 ce duo reçoit un 1er Prix au Concours International Musical de France, niveau Artistique Excellence ainsi que le Prix du Public au concours de musique de chambre du festival Les Moments Musicaux du Tarn.
Pédagogue passionné, ses qualités en font un professeur recherché. Il enseigne le piano au
Conservatoire à Rayonnement Départemental de Saint­ Germain­ en ­Laye et dans différentes
académies musicales d’été. Il accompagne ponctuellement la maîtrise de Radio France.

Cédric Boyer est un musicien raffiné et exigeant dont l’élégance du jeu révèle tout son travail sur l’art du phrasé et sur la recherche de la beauté du son. La finesse de ses interprétations en fait un pianiste vraiment singulier. « Son piano enchante par l’éclat, l’intériorité et les couleurs qu’il dévoile ». Son répertoire de prédilection s’articule autour des œuvres de Mozart, celles des grands romantiques et celles du répertoire russe de la fin du XIXe siècle.
Il est par ailleurs titulaire d’une maîtrise d’Histoire obtenue à l’Université de Toulouse­ Le Mirail.

Dates de présences en attente de précision

Patrice Fontanarosa (Masterclass)

Patrice FontanarosaNé à Paris, dans une famille où l’art est une raison de vivre, Patrice Fontanarosa montrera très tôt l’étendue de son talent en collectionnant un nombre impressionnant de prix internationaux: Villa Lobos à Rio de Janeiro, Enesco à Bucarest, Kreisler à Liège, Thibaud à Paris, Ginette Neveu à Paris, Paganini à Gènes…

L’homme profondément attaché à la musique obtient par sa présence et sa générosité une indiscutable unanimité auprès du public, qui le fête avec admiration et sympathie dès les débuts de sa carrière.
Parallèlement à son activité de concertiste, il fut violon solo des Virtuosi di Roma puis de l’Orchestre National de France pendant plusieurs années, et a ainsi l’occasion de jouer avec les plus grands chefs d’orchestre de notre temps: Abbado, Boehm, Maazel, Muti, Ozawa, Solti… qui trouvent en lui l’expérience et l’ouverture humaine qui caractérisent les grands interprètes.
Sa curiosité pour tous les styles musicaux, alliée à une maturité et un éclectisme hors du commun, mènent Patrice Fontanarosa vers l’unique carrière de soliste, après maintes expériences plus enrichissantes les unes que les autres.
Reçu dans le monde entier où l’entend un public de plus en plus large, Patrice Fontanarosa, conscient de l’importance et des moyens extraordinaires des techniques audiovisuelles d’aujourd’hui, est un des premiers à porter la musique au delà des salles de concert par des expériences originales telles que « Violon Passion » au Théâtre des Bouffes du Nord qui rencontrent un vif succès auprès d’un nouveau public.
Convaincu que la musique peut accompagner chacun de nous, Patrice Fontanarosa est actuellement l’un des rares artistes à aborder le grand répertoire du violon dans les cadres les plus variés, avec un désir et une volonté très nettement affirmés d’ouvrir aux richesses et aux émotions de son art le plus grand nombre.

En février 1995, Patrice Fontanarosa reçoit la Victoire de la Musique du Meilleur Soliste Instrumental pour son enregistrement  » Le Violon de l’Opéra  » avec l’Orchestre National de Lyon sous la direction d’Emmanuel Krivine (EMI).
Dans la même année, il interprète en première mondiale, au Théâtre des Champs Elysées, le concerto pour violon de Marcel Landowski, qui lui est dédié, avec l’Orchestre National de France, sous la direction d’Emmanuel Krivine et enregistre ce même concerto avec l’Ensemble Orchestral de Paris sous la direction de Georges Prêtre (EMI) qui obtient la Victoire de la Musique du meilleur enregistrement d’oeuvres contemporaines en 1997.
Toujours au catalogue d’EMI nous trouvons en ce moment ses enregistrements des « Romances célèbres » pour violon et orchestre avec le Berliner Sinfonie-Orchester, sous la direction de Michael Schönwandt, un récital avec Marielle Nordmann, un disque Saint Saëns avec l’Ensemble Orchestral de Paris sous la direction de Jean-Jacques Kantorow qui obtint le Diapason d’Or lors de sa parution et qui vient d’être réédité et, depuis peu, les  » Danses hongroises  » de Brahms dans une version pour orchestre à cordes (de M.O. Dupin) avec le Talich Chamber Orchestra de Prague déjà primé disque d’or par RTL.
Patrice Fontanarosa a joué non seulement avec tous les grands orchestres français et dans la plupart des festivals de renom mais se produit également ces derniers temps en Israël, à Berlin, à Budapest, à Prague, en Belgique, à Bangkok, en Espagne, en Italie…

Crédit photographique : © DR

Dates de présences : en cours d’actualisation

Rémi Crambes (violon /piano jazz)

Reěmi Peěristyle_01910

Didier Lockwood

« C’est impressionnant! On dirait un mélange de Zbigniu Seiffert ,de Lockwood Grappelli , mais surtout du Crambes!  Rémi Crambes est un des nouveaux grands violonistes de Jazz « 

Rémi Crambes commence le violon à l’âge de trois ans à l’école Suzuki dont la pédagogie est axée principalement sur l’apprentissage de l’instrument à l’oreille puis se perfectionne sous la tutelle du violoniste hongrois Tibor Varga. Diplômé du conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en violon jazz, du Prix de piano Jazz au CRR de Lyon, il a travaillé durant ses études avec Didier Lockwood, Riccardo Del Fra, Marc Ducret, Magic Malik, Daniel Humair, Akamoon, Dave Liebman, qui l’ont particulièrement marqué. La transversalité recherchée dans sa formation l’amène a étudié la musique indienne 2 ans dans la classe de Patrick Moutal.

           Ses apparitions au début des années 2000 sont très diversifiées allant des scènes européennes techno aux cotés de  » DJ », aux fesivals et clubs de jazz Français dans une formation swing aux côtés de guitaristes comme Tchavolo Schmidt, Angelo Debarre, David Reinhardt. Faisant partie dès l’éclosion du collectif musical lyonnais « le Grolektif », il se produit dans un style plus contemporain au côté de Mederick Collignon, Andy Emler, et fonde « Ichiaka » ( Coax et Onze heure Onze). Il participe a des créations transversales avec le quatuor Bela, Fantazio Jacques Higelin et Riccardo Del Fra.

         Invité par Jérôme Regard, il ouvre la première classe de jazz pour cordes dans un conservatoire en France au CRR de Lyon, et donne des master-Class au Festival Cordes & Pics, à l’Académie Les Arcs aux côtés de violonistes classiques et de musique du monde comme David Grimal, Jean-marc Phillips ( Trio Wanderer) Alexis Cardenas (Recoveco).

        Depuis 2010, il est invité en temps que soliste par l’ensemble de musique contemporain Op cit pour les enregistrements de  » Cité Folk », par le Big – Band  » Bigre » pour le disque  » les iceberg aussi », et sur le dernier album du Burkinabe Bebey Bissongo et se produit notamment avec Anne Paceo dans son groupe  » Triphase » pour des hommages à Coltrane. Il se produit en solo, « On the River », devant 10 000 personnes au Festival de Jazz de Turin au milieu du fleuve turinois.Lockwood et participe à un projet pédagogique avec Vincent Segal.

     Les projets en cours sont son nouveau trio  » Rémi Crambes Organ Trio » ( Wendlavim Zabsonré, Camille Thouvenot) dans la formation du célèbre PHL ( Ponty, Humair, Louis), l’enregistrement d’un disque avec des membres de  » Doigts de l’homme » dans le groupe ECCA ( Swing moderne). Ses « Scènes » ou  » Etudes  » pour violon et pédales, enregistrées en solo ( New Flash Comedy ), sont utilisées pour des spectacles de théâtre ou autres performances contemporaines.