Eric Ramin (piano)

eric_ramin
Eric Ramin est diplômé du Conservatoire Royal de Bruxelles – Ecole Supérieure des Arts (Master) en piano. Il suit également un cursus d’accompagnement piano aux Conservatoires de Lyon et de Villeurbanne. Diplômé d’Etat au Cefedem Rhône-Alpes, il enseigne le piano, la musique de chambre et est accompagnateur au Conservatoire de Musique et d’Art Dramatique de Meyzieu.

Date de présence : du 18 juillet au 1er août 2015

Delphine Ferchat (Violon)

delphineferchatDelphine Ferchat étudie le violon au CRR de Versailles et obtient un premier
prix de violon  et un premier prix de musique de chambre ;
Elle est ensuite admise à l’unanimité au conservatoire Royal de Bruxelles en
Diplôme supérieur dans la classe d’Adam Korniscevsky avec qui elle travaillera
durant quatre années.
Ces années belges furent des opportunités pour cette violoniste de jouer en
soliste des concertos tels que Prokofiev, Alban Berg (« concerto à la mémoire
d’un ange »), concerto de Brahms, Mendelssohn, poème de Chausson  et
d’enchainer des récitals de violon solo (Bach, Ysaye, Paganini)
Elle travaille ensuite en duo (piano violon), avec le « duo lazaro »  et se produit
en France et à l’étranger (Espagne, Canada). Leur répertoire : sonates de
Beethoven , Brahms, Schubert, Grieg Mozart
Passionnée de tango, elle fonde en 2002 le quintette Primavera, composé d’un
violon, d’une guitare, d’une contrebasse, et d’un bandonéon. Leur répertoire
est celui du « tango nuevo » avec essentiellement les œuvres de Piazzolla. Ils
obtiennent en 2004 le premier prix à l’unanimité ainsi qu’ un prix d’honneur au
concours international de musique de chambre TIM.
Depuis quelques mois, elle explore le répertoire violon violoncelle avec le duo
Osmoze (Caroline Fauré au violoncelle) dans un style aussi varié que la chanson
française, le jazz ou les sonates classiques
Pédagogue passionnée, elle a écrit une méthode de pédagogie pour les enfants
de 4-5 ans.
Elle enseigne aux CRC de Persan et de Villeparisis

Dates de présence : du 18 juillet au 25 juillet 2015

Jacques Bonvallet (Violon)

jacquesbonvalletIl débute le violon avec Jean-Claude Abraham à l’Académie Prince Rainier III de Monaco.
Il rentre au C.N.S.M.D. de Paris à 16 ans dans les classes de Sylvie Gazeau et Jean-Claude Bernède et y remporte ses premiers prix de violon et de musique de chambre en 1990 et 1992.
Il poursuit ses études aux Etats-Unis, avec Piotr Milewski, et Sylvia Rosenberg au Aspen Music Festival et se perfectionne avec S. Giorgiù, I. Arditti, J. Ghestem et A. Poirier.
Remarqué par Gérard Jarry, il est invité à rejoindre l’orchestre J.F. Paillard avec lequel il se produit en soliste en France, au Luxembourg, en Italie, en Allemagne, en Croatie, au Japon de 1993 à 2000.
Il joue aussi en soliste avec et l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Lawrence Foster, mais aussi d’Alain Louvier avec l’ensemble Itinéraires et de François- Xavier Roth avec l’Ensemble Jean Wiener.
Il est successivement membre nombreuses formations de chambre : Trio Circa, Trio Werther, Quatuor Bartolby, Trio Parnasse et l’ensemble Ilios.
Son statut de soliste-chambriste l’invite à participer à de nombreux festivals comme Darmsdadt, St Riquier, Ars Nova de Bruxelles, F.M.J. d’Odessa, festival de Villaler, festival Musikalia, aux Ormes Mozartiens.
Il est ainsi amené à s’associer régulièrement à de nombreux artistes tel que Stéphanie-Marie Degand, Ami Flamer, Thierry Escaich, Michel Michalakakos, Isabelle Moretti, Henry Demarquette, François Dumont, Roland Pidoux, Bernard Cazauran, Florent Héau, Régis Pasquier, Émmanuel Strosser, Gérard Caussé…
Sa passion pour la musique et sa soif d’échanges le pousse aussi à explorer de nombreux autres domaines artistiques.
Avec l’orchestre “ les Siècles ”, il explore les différentes factures d’instruments en lien avec les époques.
Avec le quatuor Bartolby, il se produit au théâtre du Châtelet dans une création musicale de Fred Frith.
Avec la compagnie Italienne « l’intento teatrale », il participe comme musicien associé à la scène à la création d’un spectacle musique et poésie du XIIIème.
Depuis 2008, il est violon solo de l’orchestre du Pays de Cocagne, avec lequel il se produit en soliste.
Titulaire du C.A. d’enseignement du violon, il est professeur au CRD de Bobigny et au CRD de Chartres.

Dates de présence : du 18 juillet au 25 juillet 2015

Thalie Michalakakos-Bonvallet (Violoncelle)

Ithaliemichalakakosssue d’une famille de musiciens, Thalie Michalakakos-Bonvallet pratique la danse et le piano dès le plus jeune âge, elle  débute le violoncelle avec Erwan Fauré. C’est entre autre avec Jean-Marie Gamard,  Roland Pidoux et aux côtés du Trio à Cordes de Paris qu’elle se perfectionne. Elle obtient  deux 1ers prix de violoncelle et de musique de chambre du CNR d’Aubervilliers et de l’E.N.M. d’Aulnay sous bois.

Son attachement à la musique de chambre sous diverses formes la conduit à jouer aux  côtés du Quatuor Benaim, Alain Brunier, du Quatuor Parisii, Frédéric Stohl, Jean-Marie Trotereau, Michel Michalakakos, Florent Héau, Isabelle Moretti, Philippe Bernold, François Dumont, Roland Pidoux, Bernard Cazauran…
Au sein du Trio Circa, du Quatuor Désenclos, elle se produit dans toute la France, ainsi qu’à Odessa, Bruxelles et Kiev. Elle est membre du Trio Parnasse (de 1999 à 2005). Elle  est invitée par de nombreux festivals : Essonne,  Villaler (Espagne), « Mer et monts », F.M.J. (Ukraine), « Millesources & Dordogne », Barroux , « Aux Ormes Mozartiens ».
Membre et soliste de l’Ensemble Jean Wiener jusqu’en 2000, elle enregistre avec la Maison de Disque Quantum sous la direction de François-Xavier Roth. Elle est également sollicitée par l’Orchestre de chambre d’Auvergne, l’Ensemble 2E2M, l’Opéra de Lyon, l’Opéra de Rouen, les Solistes Français.

Avec le Quatuor Michalakakos, elle a également à cœur d’interpréter un répertoire plus axé sur les musiques du monde (enregistrement de la musique du compositeur Yorgos Delphis en Mai 2011)
Sa curiosité artistique la pousse à partager la scène avec la compagnie de théâtre italienne « l’intento teatrale ». Elle collabore également à des productions de Jazz avec Jean-Pierre Como.

En 2006 elle fait l’objet d’un documentaire pour France 5 et en 2007 d’un sujet dans la revue “ le nouveau musicien ” fruit de sa collaboration avec la kinésithérapeute Coralie Cousin.
Intervenante à l’ARIAM Ile de France, son activité de pédagogue l’amène à encadrer régulièrement des sessions de musique de chambre destinées aux publics amateurs.

Titulaire du C.A , elle enseigne au C.R.I. de Palaiseau et au C.R.D. de la Vallée de Chevreuse

Dates de présence : du 18 juillet au 25 juillet 2015

Roger Sala (Piano)

rogersRoger Sala débute ses études musicales au Conservatoire de Région d’Avignon où il remporte les médailles d’or de piano et de musique de chambre. Il poursuit ses études au CNSM de Lyon dans la classe de Carlos Roque Alsina où il obtient son prix avec mention Très Bien et félicitations du jury.
Il participe à de nombreuses master class auprès de grands interprètes comme Paul Badura Skoda, Menahen Pressler, Gorg Demus, François-René Duchable, Tamas Vasary…
Il entame une carrière de soliste et joue notamment avec l’Orchestre de Radio France (concert enregistré sur France Musique) ou encore avec les Chœurs de la Chapelle Royale (concert au théâtre des Champs Elysées) sous la direction de Philippe Herreweghe. Il se produit également en musique de chambre (formation sonate, trio, 2 pianos) en France dans divers festivals et à l’étranger (Italie, Allemagne, Israël …)
Il est actuellement pianiste accompagnateur au CNSM de Lyon (classes de Jean-Marc Phillips et Marianne Piketti). Il est également sollicité à l’Opéra de Lyon, à l’Orchestre National de Lyon ainsi que dans plusieurs académies et concours internationaux.
Il se consacre également au répertoire contemporain et s’est produit pour le Grame (centre de création musicale) dans le cadre du festival “musiques en scène” .
Il est depuis Septembre 2010 Professeur au Conservatoire de Région de Lyon.

Roger Sala accompagne les Master-class de violon, alto, violoncelle et enseigne aux élèves du niveau de 3e cycle

Christie Julien (Piano)

Christie JulienLa pianiste française Christie Julien a fait ses débuts comme soliste aux Etats-Unis avec l’Orchestre symphonique national en interprétant le concerto n° 3 de Bartok sous la direction de Leonard Slatkin au Kennedy Center (Washington). Tim Page du Washington Post a écrit alors que « le jeu de Julien était empli de force et d’une poésie abstraite ».
Christie Julien a récemment interprété le Concerto pour piano n° 1 de Tchaikovsky, le concerto n° 1 de Chopin sous la direction de Luis Haza et le concerto « l’Empereur » de Beethoven sous la direction de Jed Gaylin. En juin 2003, elle a été invitée au festival Cape May de ce dernier, et a interprété, toujours sous sa direction, le concerto n°3 de Beethoven. Paul Sumers, du journal de la Société classique du New Jersey écrivit : « La jeune pianiste française Christie Julien a su donner toute sa substance à cette œuvre […] Toutes ses grandes vertus pianistiques apparurent au public d’un bout à l’autre de sa prestation. Sa ligne musicale est aussi techniquement irréprochable qu’expressive. Elle a cet étonnant pouvoir d’éclairer d’une lumière tendre les passages les plus intimes et retient presque sa puissance dans les passages les plus emportés ».
À Washington, elle s’est produite lors du millénium Stage au Kennedy Center dans le cadre du Festival Beethoven. Le Washington Post rendit alors hommage à « l’élégance de Mlle Julien dans son interprétation de velours au clavier de son Boesendorfer ».
Cette musicienne de chambre passionnée a été l’invitée de nombreux festivals à travers les États-Unis, à Santa Fe, La Jolla, Great Lakes
et Ravinia. Elle s’est en outre distinguée en Chine, au Japon et en Europe, jouant avec divers ensembles de musique de chambre, suscitant à chaque fois le salut unanime de la critique. Elle a donné à plusieurs reprises des concerts au Shriver Hall et reçut l’hommage du critique du Baltimore Sun pour sa musique de chambre : « Christie Julien offre un jeu merveilleusement contrôlé et d’une admirable netteté ».
La carrière de Christie Julien a débuté en Europe lorsqu’elle s’est produite au Philharmonic Hall de Berlin après avoir remporté la compétition Steinway pour jeunes pianistes en France. Elle a été récompensée de la prestigieuse bourse Yamaha et obtenu ses premiers prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de Paris. Christie Julien a été invitée, par le pianiste légendaire Léon Fleisher, à étudier avec lui au Peabody Conservatory et s’est vu offrir ensuite la bourse Lavoisier par le gouvernement français. Elle a obtenu également, lors de concours, la bourse intégrale du Peabody Conservatory qui lui a permis de compléter ses études et de décrocher son diplôme de musicien soliste « Artist Diploma ».
Parallèlement à ces nombreux concerts, elle est régulièrement invitée à animer des masterclasses à travers le monde dans différents conservatoires : à Beijing, au Japon, à Las Vegas, dans le New Jersey ou au Canada.
Parmi ses prochains projets, une tournée de concerts en récital en Amérique Latine (Bolivie, Brésil, Pérou) est prévue en février 2008 ; elle se produira également en soliste au cours de l’été 2008 aux Festivals de Lourmarin (France) et de Palerme (Italie).
En juin 2007, Christie Julien a été invitée à être membre du jury de présélection du prestigieux Concours international de piano et de violon Marguerite Long-Jacques Thibaud, puis a été nommée membre du comité artistique du Concours.
Christie Julien anime également la musique de chambre avec piano durant le stage.

Alexandre Gasparov (piano)

alexandre-gasparov

Alexandre Gasparov commence à étudier le piano à l’âge de 5 ans à Moscou, sa ville natale. A 21 ans, il entre au Conservatoire Tchaïkovski dans la classe de composition de N. Sidelnikov. Il suit également les cours de piano de D. Sakharov et ceux de musique de chambre de M. Milmann.

En 1987, il obtient les plus hautes récompenses pour ces trois disciplines.
Lauréat du Concours de Composition d’URSS à plusieurs reprises, Alexandre Gasparov s’installe à Paris en 1990. Il y poursuit parallèlement son travail de création et sa carrière de pianiste. C’est à ce double titre qu’il est invité à participer à des festivals (Flâneries musicales de Reims, Festival des Forêts, Festival de Radio-France à Montpellier, Plages Musicales en Bangor…) ou à des émissions de radio et de télévision. Il joue en compagnie de Xavier Phillips, Henri Demarquette, Renaud Capuçon, Florent Héau, Wendy Warner, Albert Markov, avec les ensembles « Musique oblique », « Accroche-Note »…
Son catalogue d’œuvres comporte de nombreuses pièces qui s’adressent aussi bien à de petites formations qu’à l’orchestre symphonique, en passant par des mélodies et des contes musicaux pour enfants. Parmi ces derniers, « Modeste le petit pion », qui raconte les aventures trépidantes de la pièce d’un jeu d’échecs, est donné régulièrement en France comme à l’étranger. Il vient de paraître chez « Triton ».
Sa musique est jouée régulièrement en France et à l’étranger par des artistes tels que le Trio Wanderer, le Quatuor Elysée, Juliette Hurel, Xavier Phillips, Laurent Korcia, Alexandre Kniazev, Olivier Charlier, Valerie Aimard, Benoît Fromanger, Christophe Beau, Nathanaëlle Marie,.. ainsi que par l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre lyrique de Région Avignon Provence, l’Orchestre Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre national de Malte, Ensemle orchestral « Lucelin » de Luxembourg…
Sa résidence à l’Abbaye de la Prée (2000-2002) lui a permis non seulement d’effectuer quelques importants travaux de composition mais aussi de cotoyer de nombreux artistes remarquables tels que le graveur François Cayol, le peintre Etienne Yver ou encore le compositeur Olivier Greif. C’est ainsi qu’une de pièces-maitresses de ce dernier, « L’Office des naufragés » a été enregistrée par l’ensemble « Accroche- Note » avec Alexandre Gasparov au piano (label « Triton »).
De 2000 à 2006, il co-dirige avec le violoncelliste Henri Demarquette le Festival et l’Association Musikalia qui, en collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale, organisent à Paris des ateliers- concerts pour les enfants ainsi que les concerts destinés à un plus large public de mélomanes.
Les divers festivals et orchestres lui passent fréquemment commandes et diffusent sa musique. Les partitions d’Alexandre Gasparov sont disponibles dans les maisons d’éditions « Delatour France », « Armiane » et « Artchipel ».
L’enregistrement par Xavier Phillips, David Grimal et le compositeur lui-même, de la musique de chambre d’Alexandre Gasparov, paru chez « Triton » a été chaleureusement accueilli par la presse.

Site de l’artiste

Dates de présence : du 28 juillet au 8 août 2015

Arielle Gill (violon/alto)

arielle gillProfesseur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris et au Conservatoire du XIIIe arrondissement, Arielle est également intervenante au CNSM de Paris pour la pédagogie des cordes, ainsi qu’à la Philharmonie de Paris dans le cadre de la formation professionnelle.
Formée en France (CRR de Boulogne-Billancourt, CNSM de Paris, Université Paris-Sorbonne) et en Israël (Jerusalem Music Center, Israel Arts & Science Academy), elle bénéficie de l’enseignement de grands pédagogues comme Haim Taub, Tabea Zimmermann, Bernard Greenhouse, Zakhar Bron, Daria Hovora, Michaël Hentz… A 16 ans, elle est choisie par Zubin Mehta pour jouer comme soliste avec l’Orchestre Philharmonique d’Israël.
Violoniste pendant 7 ans à l’orchestre de l’Opéra de Paris, titulaire des Certificats d’Aptitude à l’enseignement du violon et de l’alto, d’une Licence de Musicologie  et du Diplôme de Formation en violon au CNSMDP, Arielle s’est consacrée depuis 2004 à l’enseignement du violon, de l’alto et de la musique de chambre au Conservatoire du Val de Bièvre-Cachan puis au Conservatoire du IXe arrondissement de Paris et au Pôle Supérieur de Lille (accompagnement professionnel).
Chambriste passionnée, elle multiplie les projets et concerts de musique de chambre, au violon comme à l’alto. Elle joue un violon d’Emile Laurent (Paris, 1926), et l’alto Leone di Dio conçu pour elle sur mesure en 2012 par la luthière Yael Rosenblum (Crémone, Italie).

Dates de présence : du 18 juillet au 25 juillet ou jusqu’au 1er août 2015