Stéphanie-Marie Degand (Violon)

Stephanie-Marie Degand

Élève à Caen de Jean-Walter Audoli mais aussi d’Emmanuelle Haim, Stéphanie-Marie Degand est admise à l’unanimité en 1990 au Conservatoire de Paris dans la classe de Jacques Ghestem où elle fait un parcours original et remarqué (quatre 1ers prix et un cycle de perfectionnement en violon). Elle y fonde sa démarche actuelle en étudiant tant les répertoires romantique et contemporain que baroque et classique, se perfectionnant auprès de William Christie, Patrick Bismuth, Christophe Rousset et Christophe Coin.

Depuis Stéphanie-Marie Degand mène une carrière brillante et atypique. Soliste, récitaliste, chambriste mais aussi violon solo engagé, elle s’attache à rechercher les sonorités et les styles propres à chaque œuvre du vaste répertoire violonistique. Cette démarche artistique est régulièrement saluée : Grand Prix de l’Adami 95, 2ème Prix du Concours Ferrras-Barbizet 97, finaliste au concours Munich ARD 98, Révélation Classique au Midem 98, Lauréate de la Fondation Natexis 99 et Prix de la Sacem 2002. En 2005 elle est nommée Révélation « Soliste Instrumental » aux Victoires de la Musique Classique.

Stéphanie-Marie Degand se produit dans les meilleures salles et festivals européens, notamment aux côtés de Violaine Cochard, Christophe Rousset, Kristian Bezuidenhout, François-Frédéric Guy, Vahan Mardirossian, Vanessa Wagner, Marc Coppey, Emmanuelle Bertrand et Antoine Tamestit, et avec des orchestres historiques tels que la Chambre Phillharmonique, Le King’s Consort, Les Siècles ou Le Parlement de Musique.

Son disque-récital de Biber à Tanguy (Intrada 2002) a été chaleureusement accueilli par la Critique (ffff de Télérama). Elle a également gravé deux Concertos du Chevalier de St George (Assai) et le Concerto pour violon et orgue de Haydn avec Olivier Vernet (Ligia). En 2006 sont parus les Duos pour violon et alto de Mozart avec Pierre Franck (Ligia) ainsi que les « German Arias » pour soprano et violon de G.F.Haendel avec Carolyn Sampson et le King’s Consort (Hypérion). En 2008 les Sonates et Romances de Schumann avec O.Peyrebrune (Ligia) et en 2009 un récital consacré à Théodore Dubois avec Laurent Martin (Ligia). Un récital Mozart-Duphly (Violaine Cochard, clavecin) est paru en 2013 alors que le très attendu Concerto pour violon de Tchaikovski (sous la direction de Vahan Mardirossian) vient d’apparaitre chez les disquaires. En 2014 sortira un enregistrement des Sonates et Partitas pour violon seul de JS Bach. Stéphanie-Marie Degand est depuis 2007 assistante musicale du Concert d’Astrée, qu’elle a cofondé avec Emmanuelle Haim en 2001. Elle le dirige régulièrement dans des programmes instrumentaux, mais aussi l’Orchestre Philharmonique de Liège, le Jeune Orchestre Atlantique, Jeune Orchestre de Dijon Bourgogne…

Titulaire du CA, elle enseigne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Stéphanie-Marie Degand se prépare actuellement à la direction d’orchestre recevant dans ce domaine les conseils de David Reiland. Elle est actuellement assistante musicale dans la production Mitridate de Mozart menée conjointement par le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et la Cité de la musique.
Elle joue deux magnifiques violons italiens (Catenari 1710 et Gennaro Gagliano 1756).

Stéphanie – Marie Degand sera
Professeur du stage du 25 juillet au 1er août 2020

Raphaël Pidoux (violoncelle)

raphael_pidouxPremier Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1987, Raphaël Pidoux suit le cycle de perfectionnement avec Philippe Muller et de musique de chambre au sein du Trio Wanderer avec Jean-Claude Pennetier. Il se perfectionne auprès de Janos Starker à l’Université d’Indiana aux USA.

En 1988, Il est lauréat du Concours International « Bach » de Leipzig.

Parallèlement à sa carrière avec le Trio Wanderer, Raphaël Pidoux joue régulièrement avec Christophe Coin et l’ensemble baroque de Limoges, les Quatuors Manfred, Mosaïques, l’Orchestre « Les Siècles » que dirige François-Xavier Roth, l’Opéra de Rouen… il aborde également le répertoire de Piazzolla avec l’accordéoniste Richard Galliano. Il joue dans « Bach Suite », chorégraphie de Noureev avec Kader Belarbi à l’Opéra de Paris.

Raphaël Pidoux a été Professeur au CRR de Paris, il vient d’être nommé au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.
Il joue un violoncelle de Goffredo CAPPA (Saluzzo 1680).

« Le violoncelliste Pidoux est absolument magnifique: archet très précis, sonorité riche et profonde, geste musical de grande envergure… » (La Presse – Montréal)

Site du Trio Wanderer

Crédit photographique : © Marco Borggreve