Thibault Vieux (Violon)

image0Né à Lyon, Thibault Vieux a commencé ses études musicales au CRR de cette ville.
Admis à 16 ans au CNSM de Paris, il y étudie avec Jean Lénert, Jacques Ghestem, Pierre Doukan et Bruno Pasquier. Ayant obtenu les 1ers prix de violon et de musique de chambre, il est admis en cycle de perfectionnement de violon, classe de violon-solo et d’analyse musicale.

Invité à étudier aux Etats Unis par Eduard Schmieder, disciple de David Oistrakh, il obtient à la Southern Methodist University de Dallas un « Artist Diploma »  en 1992 puis un « Master of Music » en 1994.

Récompensé aux concours internationaux Yehudi Menuhin (Paris), de Genève, et de Murcia (Espagne), Thibault Vieux est lauréat de la Fondation pour la Vocation, et a reçu le Prix de l’Académie Maurice Ravel en 1997. Yehudi Menuhin le considérait comme « un excellent violoniste, avec un goût musical exquis ».

Il a participé à l’enregistrement de l’intégrale de la musique de chambre de Poulenc avec Alexandre Tharaud chez Naxos (Choc du Monde de la Musique, mai 1999). Il s’est produit en soliste avec des orchestres tels que l’orchestre de Picardie, l’orchestre de Pays de Loire, l’orchestre Simon Bolivar du Venezuela. Il a par ailleurs été régulièrement invité par l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Brussels Philharmonic Orchestra ou l’Orchestre de l’Opéra de Lyon.

Désireux d’élargir son répertoire, Thibault Vieux a étudié le violon baroque avec Patrick Bismuth au CRR de Versailles de 2005 à 2008, en parallèle de ses activités d’interprète et d’enseignant.

Il a intégré l’Orchestre de l’Opéra de Paris en 1998, et en est le 3e violon solo depuis 2007, et joue un violon de Joseph Gagliano de 1768.

Régulièrement invité à donner des Masterclasses par El Sistema au Venezuela, il est professeur au CRR de Paris, tout en étant professeur assistant au CNSM de Paris.

Nadine Pierre (Violoncelle)

Nadine PierreNée dans la région parisienne, Nadine PIERRE débute le violoncelle à l’âge de 7 ans avec Martine Bailly, effectue sa formation musicale au Conservatoire National de Région de Boulogne Billancourt auprès de Jean Brizard et Michel Strauss, puis dès l’âge de 15 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle obtient en 1984 son Premier Prix de violoncelle première nommée à l’unanimité dans la classe de Philippe Muller, et son Premier Prix de musique de chambre dans la classe de Jean Hubeau.
Elle reçoit les conseils de grands artistes : Roland Pidoux, Paul Tortelier, Arto Noras, Franz
Helmerson, Miklos Perenyi, Janos Starker, Menahem Pressler…notamment au sein des cycles de perfectionnement de violoncelle et de musique de chambre du CNSM de Paris et à la « Banff School of Fine Arts » au Canada.
De retour en France, elle fonde avec Claire Désert, Philippe Aïche et Nicolas Bône le Quatuor avec piano Kandinsky, bientôt lauréat des concours internationaux de Florence et Melbourne. Avec cette formation, elle se produit régulièrement pendant une quinzaine d’années dans de nombreux festivals et séries de concerts en France et dans beaucoup d’autres pays, participe à l’enregistrement de CD (quatuors de Brahms, Chausson, Lekeu, Castillon, Saint-Saëns, Maratka parus chez Fnac Music).
Parallèlement, elle occupe un poste de soliste à l’Orchestre National de France sous la direction musicale de Lorin Maazel, puis devient en 1993 violoncelle solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France avec lequel elle se produit depuis régulièrement sous les directions de Marek Janowski, Myung-Whun Chung, et actuellement Mikko Franck.

Ses activités s’enrichissent de nombreuses rencontres musicales. Elle répond aux invitations du Chamber Orchestra of Europe, de l’orchestre de chambre d’Auvergne, du Rundfunk Symphonieorchester de Berlin, de l’orchestre de Cadaques…
La musique de chambre reste un domaine de prédilection pour Nadine Pierre. Elle fait partie du Trio avec piano George Sand en compagnie de Virginie Buscail au violon et d’Anne-Lise Gastaldi au piano.
Depuis sa création en 2003, le Trio se produit régulièrement au concert, au spectacle ou au disque (triogeorgesand.com)
L’ensemble des Violoncelles Français composé des meilleurs violoncellistes de sa génération lui permet de se produire au Festival d’Auvers-sur-Oise, aux Folles Journées de Nantes, à l’abbaye de Fontevraud, aux Flâneries de Reims, à la biennale d’Amsterdam, au Grand Théatre d’Aix en Provence…,
de participer à son album « Méditations » paru chez Mirare ou à une grande tournée de concerts en République Populaire de Chine.
Professeur de violoncelle au CRR de Saint-Maur des Fossés de 2000 à 2010, Nadine Pierre est titulaire à l’unanimité du Certificat d’Aptitude à l’enseignement du violoncelle, participe régulièrement aux projets pédagogiques de L’Orchestre Philharmonique de Radio-France et particulièrement à l’organisation de l’Académie destinée à promouvoir l’insertion professionnelle des jeunes instrumentistes du CNSM de Paris.

Elle est actuellement professeur de violoncelle au CRR de Rueil-
Malmaison et professeur de didactique du violoncelle au sein du département de Pédagogie du CNSM de Paris.

Virginie Boulignat (Violon)

Virginie Boulignat

Virginie Boulignat débute  le violon à l’âge de 12 ans  au Conservatoire de Montluçon  puis à 14 ans elle poursuit  ses études musicales à Paris auprès d’Yvonne Blot  pour qui elle gardera un profond respect .Mme Blot lui transmettra l’amour de la musique et du violon.
En 1992 elle entre au Conservatoire  Supérieur  De  Paris  où elle obtiendra  en  1994 son 1er prix de violon dans la classe de Georges Balbon .A Lausanne  elle se  perfectionne  au côté de  Pierre  AMOYAL   jusqu’en 1998.

Depuis  elle  joue  au  sein  de divers  Orchestres  Parisiens  et Nationaux  et  enseigne également  le violon depuis 2012  à l’école associative Polynotes  à Paris où à son tour elle essai au mieux de transmettre cet amour de la musique  et du violon .Actuellement  membre de l’orchestre Hélios : jeune orchestre  à géométrie variable  crée en 2014 et dirigé entre autres par Jean Charles Dunand jeune chef dynamique et prometteur. Outre la grande musique classique, elle reste ouverte à tout style de musique  et aime également  la comédie musicale  et  se passionne  tout  particulièrement  pour la musique de  film.

Olivier Ombredane (Flûtes)

Café Concert 2014 - Bois d'Arcy - Tres Amigos - 18 décembre 2014 avec Mario Contreras : guitare et chant, Olivier Ombredane : flûtes, Pierre Bluteau : guitares

Café Concert 2014 – Bois d’Arcy – Tres Amigos – 18 décembre 2014
avec Mario Contreras : guitare et chant, Olivier Ombredane : flûtes, Pierre Bluteau : guitares

OLIVIER OMBREDANE, flûte traversière, naï, kena, chœurs, arrangements
Flûtiste compositeur orchestrateur, il étudie la flûte traversière classique à 9 ans au CRD de la vallée de Chevreuse et très vite s’intéresse à d’autres styles musicaux, notamment à l’IACP (Jazz) avec Allan Silva, Sylvain Bœuf Gilles RÉA. Il intègre le big-band de L’ORJA sous la direction de Bernard Strubert.
Sa rencontre avec le groupe Pachacamac lui permet de se perfectionner à la musique latine et de pratiquer de nouveaux instruments (kena, flûte de pan), et de signer ses premières compositions. Dès lors, il multiplie la création de groupe de musiques latines et latin-jazz: Alinéa.
Fondateur du groupe Quintillo en 1989,il perfectionne son jeu de flutes latines auprès nottamment des flutistes Gérard Geoffroye et Yann Astruc du groupe Pachacamac !
En 2001 il rencontre  la chanteuse Mariana Montalvo  et  sillonne de nombreuses scènes internationales durant plus de 15 ans (tournée aux états unis en 2005 avec la Columbia ) ; et de rencontrer des artistes latines tel que Toto la Momposina , Bello Veloso
Parallèlement à sa carrière de flûtiste, il développe un secteur pédagogique diversifié : création d’un centre pédagogique à Fresnes, direction de projets artistiques au sein d’écoles  en ile de France (villejust gif /yvette / dourdan /Paris) et collèges (Les enfant du Levant), direction des Stages Quintillo (orchestre latino) pendant plus de 20 ans, orchestration de nombreux projets de musiques latines au sein de conservatoires en région Gradignan, Dijon, Fougères et aussi au CRR de PARIS depuis 5 ans
Sa rencontre avec le guitariste Pierre Bluteau est déterminante à la création du Groupe  « double jeu «  1998 «Tierra del Sur»2005 et à la création de projets artistiques et pédagogiques (ateliers Passerelles – festival Cordes et Pics; Projet Mundo Nuevo).
Créateur de nombreux  livrets pédagogiques aux Ed Billaudot : Colorissimo, Colorissaxo, et Clarissimo, « Flute des Caraibes   il multiplie les collaborations pédagogiques et artistiques avec les solistes Frédéric Chatoux (masterclasses au CRR de Paris ) et Jean-François Verdier (Chef d’orchestre à  l’orchestre de Franche-Comté). Une dernière collaboration avec le violoniste Jean Marc Phillips Varjabedian avec lequel il partage avec sa formation « Tierra del su »r scènes et festivals et un album en sortie pour l’automne 2021.
Il signe aussi de nombreuses musiques pour le théâtre (Compagnies Saturne pas Rond & UCORNE , Carp Théatre ) etc …)).

COURS INDIVIDUELS ET ATELIER COLLECTIF
Dans ce stage, je propose un travail autour des musiques populaires latino-américaines adapté à la flûte traversière ; les musiques du Venezuela de la Colombie, d’Argentine, de Cuba et du Brésil seront abordées (travail autour du son et du phrasé spécifique à ces musiques)
LATIN’FLUTE orchestra : Atelier collectif de flûtes permettra de réutiliser tout l’acquis des cours individuels en vue d’une pratique collective.

© Pascal Thiebault 2014

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Anna Maria Barbara (violon)

annabAnna Maria BARBARA est diplômée de violon et de pédagogie de l’Académie de musique de Katowice en Pologne.
Elle a approfondi ses études avec Gaëtane Prouvost au Conservatoire du XVème arrondissement à Paris, puis avec Alexis Galpérine au CRR de Rueil-Malmaison (1er prix à l’unanimité) et au CRR de Boulogne-Billancourt dans la classe de perfectionnement.
En 2002, avec trois autres musiciennes, elle fonde le quatuor Miliné qui intègre ensuite la classe du quatuor Ysaÿe au CRR de Paris.
Anna est lauréate de concours internationaux : Prix d’honneur du Concours Léopold Bellan à Paris, 1er Prix du Concours international de Turin dans la catégorie « quatuor à cordes » avec le quatuor Miliné.
Elle a eu l’occasion de se produire au sein de plusieurs formations et orchestres, notamment : Orchestre de Chambre de Silésie, Orchestre de la Radio polonaise (NOSPR) à Katowice, ensemble 2e2m…
Anna est régulièrement invitée à jouer dans l’Orchestre Symphonique de Bretagne (OSB) à Rennes.
Elle partage sa vie professionnelle entre ses activités de concertiste et l’enseignement du violon au Conservatoire municipal de Paris 5e où elle occupe le poste de professeur.

Stéphanie-Marie Degand (Violon)

Stephanie-Marie Degand

Élève à Caen de Jean-Walter Audoli mais aussi d’Emmanuelle Haim, Stéphanie-Marie Degand est admise à l’unanimité en 1990 au Conservatoire de Paris dans la classe de Jacques Ghestem où elle fait un parcours original et remarqué (quatre 1ers prix et un cycle de perfectionnement en violon). Elle y fonde sa démarche actuelle en étudiant tant les répertoires romantique et contemporain que baroque et classique, se perfectionnant auprès de William Christie, Patrick Bismuth, Christophe Rousset et Christophe Coin.

Depuis Stéphanie-Marie Degand mène une carrière brillante et atypique. Soliste, récitaliste, chambriste mais aussi violon solo engagé, elle s’attache à rechercher les sonorités et les styles propres à chaque œuvre du vaste répertoire violonistique. Cette démarche artistique est régulièrement saluée : Grand Prix de l’Adami 95, 2ème Prix du Concours Ferrras-Barbizet 97, finaliste au concours Munich ARD 98, Révélation Classique au Midem 98, Lauréate de la Fondation Natexis 99 et Prix de la Sacem 2002. En 2005 elle est nommée Révélation « Soliste Instrumental » aux Victoires de la Musique Classique.

Stéphanie-Marie Degand se produit dans les meilleures salles et festivals européens, notamment aux côtés de Violaine Cochard, Christophe Rousset, Kristian Bezuidenhout, François-Frédéric Guy, Vahan Mardirossian, Vanessa Wagner, Marc Coppey, Emmanuelle Bertrand et Antoine Tamestit, et avec des orchestres historiques tels que la Chambre Phillharmonique, Le King’s Consort, Les Siècles ou Le Parlement de Musique.

Son disque-récital de Biber à Tanguy (Intrada 2002) a été chaleureusement accueilli par la Critique (ffff de Télérama). Elle a également gravé deux Concertos du Chevalier de St George (Assai) et le Concerto pour violon et orgue de Haydn avec Olivier Vernet (Ligia). En 2006 sont parus les Duos pour violon et alto de Mozart avec Pierre Franck (Ligia) ainsi que les « German Arias » pour soprano et violon de G.F.Haendel avec Carolyn Sampson et le King’s Consort (Hypérion). En 2008 les Sonates et Romances de Schumann avec O.Peyrebrune (Ligia) et en 2009 un récital consacré à Théodore Dubois avec Laurent Martin (Ligia). Un récital Mozart-Duphly (Violaine Cochard, clavecin) est paru en 2013 alors que le très attendu Concerto pour violon de Tchaikovski (sous la direction de Vahan Mardirossian) vient d’apparaitre chez les disquaires. En 2014 sortira un enregistrement des Sonates et Partitas pour violon seul de JS Bach. Stéphanie-Marie Degand est depuis 2007 assistante musicale du Concert d’Astrée, qu’elle a cofondé avec Emmanuelle Haim en 2001. Elle le dirige régulièrement dans des programmes instrumentaux, mais aussi l’Orchestre Philharmonique de Liège, le Jeune Orchestre Atlantique, Jeune Orchestre de Dijon Bourgogne…

Titulaire du CA, elle enseigne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Stéphanie-Marie Degand se prépare actuellement à la direction d’orchestre recevant dans ce domaine les conseils de David Reiland. Elle est actuellement assistante musicale dans la production Mitridate de Mozart menée conjointement par le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et la Cité de la musique.
Elle joue deux magnifiques violons italiens (Catenari 1710 et Gennaro Gagliano 1756).

Stéphanie – Marie Degand sera
Professeur du stage du 25 juillet au 1er août 2020

Roger Sala (Piano)

rogersRoger Sala débute ses études musicales au Conservatoire de Région d’Avignon où il remporte les médailles d’or de piano et de musique de chambre. Il poursuit ses études au CNSM de Lyon dans la classe de Carlos Roque Alsina où il obtient son prix avec mention Très Bien et félicitations du jury.
Il participe à de nombreuses master class auprès de grands interprètes comme Paul Badura Skoda, Menahen Pressler, Gorg Demus, François-René Duchable, Tamas Vasary…
Il entame une carrière de soliste et joue notamment avec l’Orchestre de Radio France (concert enregistré sur France Musique) ou encore avec les Chœurs de la Chapelle Royale (concert au théâtre des Champs Elysées) sous la direction de Philippe Herreweghe. Il se produit également en musique de chambre (formation sonate, trio, 2 pianos) en France dans divers festivals et à l’étranger (Italie, Allemagne, Israël …)
Il est actuellement pianiste accompagnateur au CNSM de Lyon (classes de Jean-Marc Phillips et Marianne Piketti). Il est également sollicité à l’Opéra de Lyon, à l’Orchestre National de Lyon ainsi que dans plusieurs académies et concours internationaux.
Il se consacre également au répertoire contemporain et s’est produit pour le Grame (centre de création musicale) dans le cadre du festival “musiques en scène” .
Il est depuis Septembre 2010 Professeur au Conservatoire de Région de Lyon.

Roger Sala accompagne les Master-class de violon, alto, violoncelle et enseigne aux élèves du niveau de 3e cycle

Christie Julien (Piano)

Christie JulienLa pianiste française Christie Julien a fait ses débuts comme soliste aux Etats-Unis avec l’Orchestre symphonique national en interprétant le concerto n° 3 de Bartok sous la direction de Leonard Slatkin au Kennedy Center (Washington). Tim Page du Washington Post a écrit alors que « le jeu de Julien était empli de force et d’une poésie abstraite ».
Christie Julien a récemment interprété le Concerto pour piano n° 1 de Tchaikovsky, le concerto n° 1 de Chopin sous la direction de Luis Haza et le concerto « l’Empereur » de Beethoven sous la direction de Jed Gaylin. En juin 2003, elle a été invitée au festival Cape May de ce dernier, et a interprété, toujours sous sa direction, le concerto n°3 de Beethoven. Paul Sumers, du journal de la Société classique du New Jersey écrivit : « La jeune pianiste française Christie Julien a su donner toute sa substance à cette œuvre […] Toutes ses grandes vertus pianistiques apparurent au public d’un bout à l’autre de sa prestation. Sa ligne musicale est aussi techniquement irréprochable qu’expressive. Elle a cet étonnant pouvoir d’éclairer d’une lumière tendre les passages les plus intimes et retient presque sa puissance dans les passages les plus emportés ».
À Washington, elle s’est produite lors du millénium Stage au Kennedy Center dans le cadre du Festival Beethoven. Le Washington Post rendit alors hommage à « l’élégance de Mlle Julien dans son interprétation de velours au clavier de son Boesendorfer ».
Cette musicienne de chambre passionnée a été l’invitée de nombreux festivals à travers les États-Unis, à Santa Fe, La Jolla, Great Lakes
et Ravinia. Elle s’est en outre distinguée en Chine, au Japon et en Europe, jouant avec divers ensembles de musique de chambre, suscitant à chaque fois le salut unanime de la critique. Elle a donné à plusieurs reprises des concerts au Shriver Hall et reçut l’hommage du critique du Baltimore Sun pour sa musique de chambre : « Christie Julien offre un jeu merveilleusement contrôlé et d’une admirable netteté ».
La carrière de Christie Julien a débuté en Europe lorsqu’elle s’est produite au Philharmonic Hall de Berlin après avoir remporté la compétition Steinway pour jeunes pianistes en France. Elle a été récompensée de la prestigieuse bourse Yamaha et obtenu ses premiers prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de Paris. Christie Julien a été invitée, par le pianiste légendaire Léon Fleisher, à étudier avec lui au Peabody Conservatory et s’est vu offrir ensuite la bourse Lavoisier par le gouvernement français. Elle a obtenu également, lors de concours, la bourse intégrale du Peabody Conservatory qui lui a permis de compléter ses études et de décrocher son diplôme de musicien soliste « Artist Diploma ».
Parallèlement à ces nombreux concerts, elle est régulièrement invitée à animer des masterclasses à travers le monde dans différents conservatoires : à Beijing, au Japon, à Las Vegas, dans le New Jersey ou au Canada.
Parmi ses prochains projets, une tournée de concerts en récital en Amérique Latine (Bolivie, Brésil, Pérou) est prévue en février 2008 ; elle se produira également en soliste au cours de l’été 2008 aux Festivals de Lourmarin (France) et de Palerme (Italie).
En juin 2007, Christie Julien a été invitée à être membre du jury de présélection du prestigieux Concours international de piano et de violon Marguerite Long-Jacques Thibaud, puis a été nommée membre du comité artistique du Concours.
Christie Julien anime également la musique de chambre avec piano durant le stage.

Rémi Crambes (violon /piano jazz)

Reěmi Peěristyle_01910

Didier Lockwood

« C’est impressionnant! On dirait un mélange de Zbigniu Seiffert ,de Lockwood Grappelli , mais surtout du Crambes!  Rémi Crambes est un des nouveaux grands violonistes de Jazz « 

Rémi Crambes commence le violon à l’âge de trois ans à l’école Suzuki dont la pédagogie est axée principalement sur l’apprentissage de l’instrument à l’oreille puis se perfectionne sous la tutelle du violoniste hongrois Tibor Varga. Diplômé du conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en violon jazz, du Prix de piano Jazz au CRR de Lyon, il a travaillé durant ses études avec Didier Lockwood, Riccardo Del Fra, Marc Ducret, Magic Malik, Daniel Humair, Akamoon, Dave Liebman, qui l’ont particulièrement marqué. La transversalité recherchée dans sa formation l’amène a étudié la musique indienne 2 ans dans la classe de Patrick Moutal.

           Ses apparitions au début des années 2000 sont très diversifiées allant des scènes européennes techno aux cotés de  » DJ », aux fesivals et clubs de jazz Français dans une formation swing aux côtés de guitaristes comme Tchavolo Schmidt, Angelo Debarre, David Reinhardt. Faisant partie dès l’éclosion du collectif musical lyonnais « le Grolektif », il se produit dans un style plus contemporain au côté de Mederick Collignon, Andy Emler, et fonde « Ichiaka » ( Coax et Onze heure Onze). Il participe a des créations transversales avec le quatuor Bela, Fantazio Jacques Higelin et Riccardo Del Fra.

         Invité par Jérôme Regard, il ouvre la première classe de jazz pour cordes dans un conservatoire en France au CRR de Lyon, et donne des master-Class au Festival Cordes & Pics, à l’Académie Les Arcs aux côtés de violonistes classiques et de musique du monde comme David Grimal, Jean-marc Phillips ( Trio Wanderer) Alexis Cardenas (Recoveco).

        Depuis 2010, il est invité en temps que soliste par l’ensemble de musique contemporain Op cit pour les enregistrements de  » Cité Folk », par le Big – Band  » Bigre » pour le disque  » les iceberg aussi », et sur le dernier album du Burkinabe Bebey Bissongo et se produit notamment avec Anne Paceo dans son groupe  » Triphase » pour des hommages à Coltrane. Il se produit en solo, « On the River », devant 10 000 personnes au Festival de Jazz de Turin au milieu du fleuve turinois.Lockwood et participe à un projet pédagogique avec Vincent Segal.

     Les projets en cours sont son nouveau trio  » Rémi Crambes Organ Trio » ( Wendlavim Zabsonré, Camille Thouvenot) dans la formation du célèbre PHL ( Ponty, Humair, Louis), l’enregistrement d’un disque avec des membres de  » Doigts de l’homme » dans le groupe ECCA ( Swing moderne). Ses « Scènes » ou  » Etudes  » pour violon et pédales, enregistrées en solo ( New Flash Comedy ), sont utilisées pour des spectacles de théâtre ou autres performances contemporaines.

Danielle Cohen-Levinas (Ecoute de la Musique)

dclevinAncienne élève du Conservatoire National Supérieur de Musique, de l’Ecole normale supérieure de Paris et du Conservatoire de région de Cachan, Danielle Cohen-Levinas est à la fois philosophe, analyste et musicologue. Elle a été Pensionnaire à la Villa Medicis à Rome entre 1992 et 1994. Elle entre au CNRS en 1993 au Laboratoire des Arts du spectacle puis au Laboratoire d’Esthétique des arts contemporains jusqu’en 1998. Elle fut productrice pendant plus de vingt ans à France-Culture, entre 1982 et 2006, à l’Ircam, elle a dirigé la revue Inharmoniques puis Les cahiers de l’Ircam entre 1989 et 1993.
Elle est depuis 1998 professeur à l’Université Paris IV Sorbonne, où elle a fondé le Centre d’esthétique, musique et philosophie contemporaine, et depuis 2008 chercheur-associée aux Archives Husserl de Paris à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Elle est spécialiste de l’idéalisme musical allemand, d’opéra et de l’histoire des formes et des langages musicaux. Son champ de recherche en philosophie est la post-phénoménologie française et la philosophie judéo allemande.
Elle poursuit depuis plusieurs années un travail autour des questions de perception et d’écoute de la musique qui l’ont conduites à travailler avec différents publics (compositeurs, interprètes, musicologues, mélomanes ou amateurs de musique).
Passionnée de transmission, elle a mis au point des ateliers d’écoute qui rassemblent différents niveaux de perception, de compréhension et d’analyse, dans le but de faire partager le plaisir d’écouter de la musique qu’elle considère comme une expérience esthétique essentielle. Ses travaux, essais et articles, réputés internationalement, sont consacrés à ces différents domaines de pensée et de pratique.
Atelier d’écoute : en groupe adapté au niveau du public inscrit (tarif : atelier)
Cours individuel ; (sur dossier) suivi du programme de l’élève pour présentation aux examens des niveaux supérieurs : tarif 2e instrument

Dates de présence : du 18 juillet au 25 juillet 2015