Rémi Crambes (violon /piano jazz)

Reěmi Peěristyle_01910

Didier Lockwood

« C’est impressionnant! On dirait un mélange de Zbigniu Seiffert ,de Lockwood Grappelli , mais surtout du Crambes!  Rémi Crambes est un des nouveaux grands violonistes de Jazz « 

Rémi Crambes commence le violon à l’âge de trois ans à l’école Suzuki dont la pédagogie est axée principalement sur l’apprentissage de l’instrument à l’oreille puis se perfectionne sous la tutelle du violoniste hongrois Tibor Varga. Diplômé du conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en violon jazz, du Prix de piano Jazz au CRR de Lyon, il a travaillé durant ses études avec Didier Lockwood, Riccardo Del Fra, Marc Ducret, Magic Malik, Daniel Humair, Akamoon, Dave Liebman, qui l’ont particulièrement marqué. La transversalité recherchée dans sa formation l’amène a étudié la musique indienne 2 ans dans la classe de Patrick Moutal.

           Ses apparitions au début des années 2000 sont très diversifiées allant des scènes européennes techno aux cotés de  » DJ », aux fesivals et clubs de jazz Français dans une formation swing aux côtés de guitaristes comme Tchavolo Schmidt, Angelo Debarre, David Reinhardt. Faisant partie dès l’éclosion du collectif musical lyonnais « le Grolektif », il se produit dans un style plus contemporain au côté de Mederick Collignon, Andy Emler, et fonde « Ichiaka » ( Coax et Onze heure Onze). Il participe a des créations transversales avec le quatuor Bela, Fantazio Jacques Higelin et Riccardo Del Fra.

         Invité par Jérôme Regard, il ouvre la première classe de jazz pour cordes dans un conservatoire en France au CRR de Lyon, et donne des master-Class au Festival Cordes & Pics, à l’Académie Les Arcs aux côtés de violonistes classiques et de musique du monde comme David Grimal, Jean-marc Phillips ( Trio Wanderer) Alexis Cardenas (Recoveco).

        Depuis 2010, il est invité en temps que soliste par l’ensemble de musique contemporain Op cit pour les enregistrements de  » Cité Folk », par le Big – Band  » Bigre » pour le disque  » les iceberg aussi », et sur le dernier album du Burkinabe Bebey Bissongo et se produit notamment avec Anne Paceo dans son groupe  » Triphase » pour des hommages à Coltrane. Il se produit en solo, « On the River », devant 10 000 personnes au Festival de Jazz de Turin au milieu du fleuve turinois.Lockwood et participe à un projet pédagogique avec Vincent Segal.

     Les projets en cours sont son nouveau trio  » Rémi Crambes Organ Trio » ( Wendlavim Zabsonré, Camille Thouvenot) dans la formation du célèbre PHL ( Ponty, Humair, Louis), l’enregistrement d’un disque avec des membres de  » Doigts de l’homme » dans le groupe ECCA ( Swing moderne). Ses « Scènes » ou  » Etudes  » pour violon et pédales, enregistrées en solo ( New Flash Comedy ), sont utilisées pour des spectacles de théâtre ou autres performances contemporaines.

Danielle Cohen-Levinas (Ecoute de la Musique)

dclevinAncienne élève du Conservatoire National Supérieur de Musique, de l’Ecole normale supérieure de Paris et du Conservatoire de région de Cachan, Danielle Cohen-Levinas est à la fois philosophe, analyste et musicologue. Elle a été Pensionnaire à la Villa Medicis à Rome entre 1992 et 1994. Elle entre au CNRS en 1993 au Laboratoire des Arts du spectacle puis au Laboratoire d’Esthétique des arts contemporains jusqu’en 1998. Elle fut productrice pendant plus de vingt ans à France-Culture, entre 1982 et 2006, à l’Ircam, elle a dirigé la revue Inharmoniques puis Les cahiers de l’Ircam entre 1989 et 1993.
Elle est depuis 1998 professeur à l’Université Paris IV Sorbonne, où elle a fondé le Centre d’esthétique, musique et philosophie contemporaine, et depuis 2008 chercheur-associée aux Archives Husserl de Paris à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Elle est spécialiste de l’idéalisme musical allemand, d’opéra et de l’histoire des formes et des langages musicaux. Son champ de recherche en philosophie est la post-phénoménologie française et la philosophie judéo allemande.
Elle poursuit depuis plusieurs années un travail autour des questions de perception et d’écoute de la musique qui l’ont conduites à travailler avec différents publics (compositeurs, interprètes, musicologues, mélomanes ou amateurs de musique).
Passionnée de transmission, elle a mis au point des ateliers d’écoute qui rassemblent différents niveaux de perception, de compréhension et d’analyse, dans le but de faire partager le plaisir d’écouter de la musique qu’elle considère comme une expérience esthétique essentielle. Ses travaux, essais et articles, réputés internationalement, sont consacrés à ces différents domaines de pensée et de pratique.
Atelier d’écoute : en groupe adapté au niveau du public inscrit (tarif : atelier)
Cours individuel ; (sur dossier) suivi du programme de l’élève pour présentation aux examens des niveaux supérieurs : tarif 2e instrument

Dates de présence : du 18 juillet au 25 juillet 2015

Bruno Luiggi (Accordéon)

Bruno LuiggiBruno Luiggi étudie au Conservatoire National de Région de Paris puis au Conservatoire du XIIe arrondissement dans la classe de Max Bonnay où il obtient une médaille d’or et un diplôme de perfectionnement de la Ville de Paris.
C’est tout en suivant ses études qu’il se tourne alors vers le tango argentin, la musique contemporaine et le jazz et diverses musiques traditionnelles, au sein de formations comme le Trio Empreintes et le Duo Europa. Cette volonté d’ouverture l’amène à travailler dans des productions originales tel le spectacle lyrique « Casta Diva » mais aussi dans le théâtre musical : « Aux Larmes Citoyens », « Histoires de Femmes », « Pas de strudel pour Yossel », « Je ne parlerai qu’en présence de ma vodka » ou bien encore « la Flûte Enchantée ».
Compositeur et arrangeur membre de la Sacem, il est aussi l’auteur de musique de spectacle tel que « Oh ! La belle plante », « Du foin dans la tête », « Assassinez-moi » et « Verlaine avant-centre ». « POUR QUE LE JOUR DEMEURE», «DE VAGUES ET DE TERRE (époque 1 et 2)».
Il est titulaire des postes de professeur d’accordéon dans les écoles de musique et conservatoires des villes de Trappes, Achères et Carrières sur Seine.

Il est aussi l’auteur de deux albums de musique Electronique «MOI» et «LIMBES DES PROFONDEURS». On peut aussi le retrouver dans l’accompagnement et la composition avec des chanteurs de la Nouvelle Scène Française mais aussi comme Musicien de la slammeuse et rappeuse Miss Kaêly.

Bruno Luiggi anime l’atelier MAO

Dates de présence : du 18 juillet au 1 août 2015