Fabulous Zebulon – Église d’Albanne – 21h

Objet Musical Non Identifié ;
Adaptations de Reihardt, Vian, Brassens, Lockwood, Ombredane, Viseur, etc.
Laurent Zeller : violon
Pierre Bluteau : guitares
Olivier Ombredane : flûtes

Le Trio Zebulon est un “OMNI” (Objet musical non identifié). Omnivore, il croque tous les styles musicaux ; omnidirectionnel, il parcours les cultures de tous les continents ; omnibus, il s’arrête aux stations de la carte des émotions ; omniprésents, ces trois musiciens le sont assurément sur la scène !

Au menu des Zébulons : D. Reinhardt, B. Vian, G. Brassens, D. Lockwood, O. Ombredane, G. Viseur, et bien d’autres !

Mercredi 31 juillet – Romantique Brahms – Église de Montricher – 21h

Valérie Guéroult : clarinette
Jean-Marc Phillips-Varjabédian : violon
Nadine Pierre : violoncelle
Pierre-Yves Hodique : piano

Le programme de ce soir a pour thématique le romantisme allemand marqué par le sceau de la jeunesse. Le magnifique et fougueux Trio pour piano et cordes op.8 en si majeur de Johannes Brahms a été composé lorsque le maître d’Hambourg était âgé de 21 ans seulement (même si nous entendrons ici la version révisée de 1889). Alban Berg avait 28 ans quand il composa les 4 Pièces pour clarinette et piano op.5, très courtes pages de musique exprimant malgré tout une très grande variété de caractères.

La dernière œuvre au programme, le Quatuor pour clarinette, violon, violoncelle et piano en op.1 en mi bémol majeur de Walter Rabl (âgé de 23 ans seulement) n’est autre que la toute première conçue pour cette formation atypique.

Ce quatuor a par ailleurs remporté le 1er Prix d’un concours de composition organisé en 1896 à Vienne et présidé par nul autre que Brahms, nous permettant ainsi de réunir nos 4 musiciens du soir, Valérie Guéroult, Jean-Marc Phillips-Varjabédian, Nadine Pierre et Pierre-Yves Hodique.

Lundi 29 juillet – Capriccio Latino – Salle Pierre Lainé Les Karellis – 21h

Quartet d’Alexis Cardenas

Alexis Cardenas Quartet est la rencontre de quatre musiciens vénézuéliens intimement
liés aux univers de l’improvisation, du jazz, du traditionnel et du classique.

En utilisant la force leur identité latino-américaine, ils interprètent avec virtuosité les
thèmes de grands compositeurs du continent tels Astor Piazzolla, Aldemaro Romero,
Egberto Gismonti, Hermeto Pascual et Hamilton de Holanda. Dirigé par le virtuose violoniste vénézuélien Alexis Cárdenas, le Quartet se caractérise par un format souple qui cherche également à créer des passerelles par exemple entre la musique de Jean-Sébastien Bach et le grand héritage du baroque latino-américain.

Alexis Cárdenas est l’un des violonistes les plus importants de sa génération. Son incroyable curiosité et la connaissance de multiples cultures du monde lui ont permis de
développer un langage instrumental unique avec lequel il dépasse les barrières entre les
genres musicaux. Alexis brise les frontières entre classique, jazz, musiques du monde,
improvisation et musique contemporaine en se baladant aisément parmi tous les territoires. Il a collaboré avec des artistes tels que l’accordéoniste Richard Galliano, la pianiste Gabriela Montero, le guitariste Yamandu Costa, le Trio Wanderer, les violonistes Didier Lockwood et Régis Pasuier, le guitariste Goran Bregovic, le bassiste Avishai Cohen
et le mandoliniste Hamilton de Holanda, entre autres.

Dimanche 28 juillet – Trio Nebelmeer – Église de Montricher – 17h

Trio de Schubert, Beethoven et Ravel
Arthur Decaris : violon
Florian Pons : violoncelle
Loann Fourmental : piano

L’année 2024 marque le 250ème anniversaire de la naissance du peintre Caspar David
Friedrich, chef de fil du romantisme allemand. Le “Voyageur contemplant une mer de nuages” (1818) est la représentation emblématique du « Wanderer » ; Le trio Nebelmeer rend ici hommage à ces œuvres et à leurs professeurs : le trio Wanderer.

Notturno D897 de Frantz Schubert, le Trio « Geister » op 70 nº1 de Ludwig von Beethoven, et
Le Trio en la mineur M.67 de Maurice Ravel.

Vendredi 26 juillet – Vagabundo – Salle Pierre Lainé, Les Karellis – 21h

Musiques populaires & classiques à travers le monde
Guitares : Pierre Bluteau
Violon : Jean-Marc Phillips-Varjabédian
Flûtes : Olivier Ombredane
Contrebasse : Patrick Vassort
Percussions : Sébastien Fauqué

Du soleil dans les oreilles avec le groupe Vagabundo, ces musiciens virtuoses issus du classique, des musiques du monde, du jazz, de l’improvisation, qui offrent un monde basé sur l’écoute et le dialogue. Le concert commence, rythmes et mélodies fusent, d’où qu’ils viennent : Argentine, Cuba, Balkans, Klezmer, Arménie, Latin-jazz. Loin de s’opposer, les musiques dites « populaires » et celles dites « classiques » avec Jean-Marc Phillips Varjabédian, le violoniste exceptionnel du Trio Wanderer se complètent. Démonstration, instruments en mains !

Jeudi 25 juillet – Trio Dan Gharibian – Salle Pierre Lainé, Les Karellis – 21h

Musiques tsiganes, arméniennes, russes, grecques
Dan Gharibian : chant, guitare
Antoine Girard : accordéon, voix
Benoit Convert : guitare, voix

Si Bratsch fut le fer de lance de la musique tsigane et de l’Est dans les années 1980/90 et jusqu’à cette date fatidique du 31 décembre 2015 où ils arrêtèrent de sillonner le monde, Dan Gharibian en est une des figures emblématiques. Santiags jamais quittées, élégance orientale, une “tronche” remarquable entre toutes et surtout une Voix.

Une voix qui semble avoir absorbé toutes les fumées des bars de rébétiko, frottée à l’arak et à la vodka; une voix qui chante les chansons et ballades tsiganes, arméniennes, russes, le blues grec. Alors bienvenue à ce nouveau trio qui réunit Benoit Convert des “Doigts de l’homme” et Antoine Girard, enfant de la balle, nourri dès son plus jeune âge de ces ballades.

Place, Place, demandez vos places

1 concert : 15€ ou 1 place – 3 concerts ou 3 places: 40€ – 5 concerts ou 5 places : 60€

Venez à plusieurs ! c’est moins cher

soit par Hello Asso

soit par Billetterie de l’office de tourisme Les Karellis

Si vous préférez payer sur place : Réservez votre place par téléphone 0610668842

ou par la page contact

Mercredi 24 juillet – Musique de Chambre – Église d’Albanne – 21h

Quatuors de Mozart, Hummel et Glazounov
Valérie Guéroult : clarinette
Thibault Vieux : violon
Frédéric Laine : alto
Nadine Pierre : violoncelle

Ce programme rassemble trois compositeurs Mozart, Hummel et Glazounov, qui furent des enfants prodiges et marquèrent leurs époques. Hummel compositeur moins connu du grand public fut élève de Mozart. Glazounov fut l’élève de Rimski-Korsakov. Mozart fut le premier à associer la clarinette au quatuor à cordes, avec son quintette K 581 en 1789. Le quatuor pour clarinette et cordes en mi bémol majeur de Hummel fut écrit en 1808.

La rêverie orientale de Glazounov est un arrangement pour clarinette et quatuor à cordes, par le compositeur lui-même, de la deuxième partie de ses Deux pièces pour orchestre, opus 14, toutes deux datant de 1886.

Olivier Ombredane (Flûtes)

Olivier OmbredaneUne double formation jazz et classique a permis à ce musicien de découvrir et de se perfectionner depuis de nombreuses années aux musiques traditionnelles d’Amérique du sud au contact notamment du groupe « Pachacamac ».
Une pratique éclairée d’instruments tels que la quéna sud-américaine ou le « naï » roumain lui permet de rencontrer de nombreux artistes tels que : Mariana Montalvo, Bernard Strubert, Dominique Dimey, Tierra del Sur.
Fondateur des groupes Quintillo, Massala, et Opal, il enrichit aussi son répertoire en écrivant des musiques pour le théâtre comme la Compagnie Ucorne, Le rugissement de la libellule, ou encore Carp Théâtre.
Ce passionné de pédagogie dirige le stage Quintillo depuis 1997.
Il réalise les recueils pédagogiques Colorissimo (3 vol.) Colorisaxo (3 vol.) et Clarissimo (3 vol.) aux Editions Billaudot.

COURS INDIVIDUELS ET ATELIER COLLECTIF
Dans ce stage, je propose un travail autour des musiques populaires latino-américaines adapté à la flûte traversière ; les musiques du Venezuela de la Colombie, d’Argentine, de Cuba et du Brésil seront abordées (travail autour du son et du phrasé spécifique à ces musiques)
L’atelier collectif permettra de réutiliser tout l’acquis des cours individuels en vue d’une pratique collective.